Astuces - Jardin

| Désherbage | Draînage | Gouttière | Graines | Neige | Taille au jardin | Tuyaux, tuyauterie |

Lien vers GardenCenters en ligne (informations, commandes, livraisons)

Désherbage

1. Evitez l'emploi d'herbicide en retournant profondément la parcelle à l' automne. Ne cassez pas les grosses mottes : elles permettront à l'air et surtout au gel de s'enfoncer profondément dans le sol, détruisant ainsi quantité de racines indésirables.
En fin d'hiver, retournez à nouveau, plus superficiellement cette fois, cassez les mottes avec le croc. Tendez alors un film de plastique noir sur le sol et maintenez-le en place sur les côtés par des monticules de terre ou des cales en bois. La chaleur accumulée sous la bâche activera la levée des graines restées dans le sol qui, ne pouvant se développer, s'étoufferont toutes seules. Courant mai, découvrez, nettoyez les débris végétaux et plantez en sol propre.
2. Pour ne pas propager les mauvaises herbes, ne jetez pas des résidus de fauche ou de désherbage sur le compost. Gare au foin frais que vous utiliserez en paillage : il contient souvent des plantes sauvages qui dispersent leurs graines robustes. Préférez la paille finement hachée, les écorces de pin broyées ou la tourbe.
3. Désherbez en plusieurs étapes. Retournez une première fois le sol en éliminant le plus de racines possible. Laissez reposer la terre 10 jours. D'autres mauvaises herbes auront alors apparu, qu'il est aisé d'extraire avec leurs racines. Donnez ensuite un coup de croc, suivi d'une remise à niveau au râteau et plantez. Par la suite, éliminez les quelques herbes indésirables qui pointent avec la binette.

HAUT

Draînage du jardin

Pour vérifier le bon drainage de votre jardin, testez la terre : creusez des trous de 50 à 90 cm de profondeur avec le plantoir, en différents endroits reculés de la pelouse. Remplissez-les d'eau et observez son écoulement.
Si elle s'infiltre très rapidement, votre sol est sablonneux. A moins d'aimer les plantes de sol sec, apportez-lui du compost, de la tourbe ou autres matières organiques lors du prochain bêchage.
Si l'eau stagne entre 30 minutes et 1 heure, le drainage est parfait pour les légumes et les fleurs. Si elle persiste plusieurs heures, votre sol est mal drainé, trop riche en argile et en limons fins. Ajoutez-y du sable, quelques gravillons propres, ou surélevez les plates-bandes avec de la terre de jardin rapportée. Servez-vous des plantes sauvages de votre jardin pour identifier la terre : en sol lourd la carotte sauvage, le rumex et la renouée prospèrent.
Plus léger, il accueille l'anthémis, la pensée sauvage et la renouée-liseron.
La petite oseille, la digitale-pourpre, la fougère-aigle et la bruyère trahissent les terres acides. Calcaires, elles accueillent le coucou, la viorne, l'hellébore fétide et la yèble.

HAUT

Gouttière

1. Nettoyez une gouttière et un tuyau de descente bouchés par des débris avec un tuyau d'arrosage. Introduisez celui-ci par le bas du tuyau de descente et ouvrez l'eau à pleine pression. Enfoncez le tuyau au fur et à mesure que les débris se désagrègent. Montez ensuite sur une échelle et poussez les autres débris vers le tuyau de descente avec le jet. Ce travail est beaucoup plus facile avec un nettoyeur à haute pression.
2. Evitez que vos gouttières ne se bouchent en les recouvrant d'une bande de grillage plastifié à mailles soudées de 15 à 20 mm : l'eau passera, mais pas les débris ni les feuilles. Glissez-la sous les tuiles et rabattez-la sur le bord de la gouttière.
3. Afin de détourner l'eau de pluie d'une partie de toit dépourvue de gouttière et située au-dessus d'une porte d'entrée (de remise, par exemple), placez une bande d'aluminium ou de zinc pliée en L sous la deuxième rangée de tuiles et légèrement de biais afin que l'eau s'écarte de la porte. Maintenez-la avec 2 clous et recouvrez-les de mastic polyuréthane. Assurez-vous que la bande est bien posée : elle doit dépasser de l'embrasure de la porte d'au moins 50 cm de chaque côté.

HAUT

Graines

Germination
Pour accélérer la levée des graines, pratiquez ces deux techniques très simples.
1. Videz chaque paquet dans une soucoupe en plastique et laissez tremper toute la nuit dans de l'eau tiède. La levée sera encore plus rapide si vous ajoutez à l'eau de trempage 1 ou 2 gouttes d'essence de térébenthine. Rincez avant de semer.
2. La deuxième solution consiste à utiliser un germoir pour faire lever les graines hors de terre. Cet ustensile est composé de plusieurs soucoupes de terre cuite. Percées, elles s'empilent au-dessus d'une soucoupe pleine d'eau et sont surmontées d'un couvercle. L'humidité constante qui y règne ainsi que l'obscurité représentent les conditions idéales à la germination. Elle s'effectue vite et l'on peut alors repiquer les plantules.

Graines en ruban
Pour éviter d'avoir à éclaircir vos semis de pleine terre, fixez les graines sur un ruban que vous installerez directement en place. Etalez une bande de papier absorbant humidifié sur un large ruban adhésif. Déposez-y les graines à intervalles conseillés sur le paquet : ils diffèrent selon chaque plante. Recouvrez d'une autre bande de papier humide. Roulez ensemble ruban adhésif et papier absorbant. Dès que la germination se produit, emportez la bande ensemencée jusqu'au jardin et déroulez-la sur une ligne préparée. Couvrez avec une mince couche de terre émiettée, ou de sable, puis arrosez copieusement à la pomme fine. Le papier absorbant retient l'eau et la restitue au plantules selon leurs besoins. Il se dissoudra bientôt pour révéler une ligne de jeunes plants parfaitement espacés.

Graines potagères
Prenez l'habitude de lire attentivement ce qui est inscrit sur les sachets de graines potagères avant de choisir les légumes que vous allez cultiver. Votre succès en dépend.
1. Préférez d'abord les marques qui stipulent la date de péremption sur chaque sachet de graines. Effectuez vos achat en début de saison pour obtenir des semences fraîches et profiter d'un choix plus large. Entreposez-les au frais et au sec en attendant le semis.
2. Boudez les variétés destinées au maraîchage intensif : leurs caractéristiques - peau épaisse, adaptation aux aléas de la distribution. - ne conviennent pas au particulier et prennent souvent le pas sur le goût. Optez pour des variétés destinées au potager familial : hybrides pour la majorité, elles sont parfaitement adaptées à vos conditions de culture, aux divers climats, résistantes aux insectes et aux maladies des potagers amateurs. Nommées F1 , elles sont particulièrement performantes : leur prix élevé est justifié par une plus grande productivité et une vigueur supérieure à celle des variétés classiques. Issues de la recherche, elles empruntent les qualités des variétés parentes, qu'il ne faut pas dédaigner pour autant. Saveur oblige et tant pis pour la vigueur du plant si sa production est régulière !
3. On trouve aujourd'hui les graines sous différentes formes. Enrobées, elles ressemblent à des petites billes qu'il est facile de semer une à une. L'éclaircissage devient alors inutile. Les graines sont quelques fois colorées, enrobées d'un produit fongicide qui facilite leur conservation. Il se désagrège dans le sol et ne laisse aucun résidu dans la plante.

HAUT

Neige

Autour de chez vous
1. Juste avant une chute de neige, répandez du sable, du sel gemme ou de la litière pour chat sur vos trottoirs, allées, marches.
2. Commencez à pelleter dès que la couche atteint 4 à 5 cm et ne laissez jamais plus de 10 cm s'accumuler.
3. Pour éviter toute élongation des muscles du dos ou de l'épaule, faites des échauffements à l'intérieur, accompagnés de quelques minutes d'exercices  d'assouplissement légers.
4. Utilisez une petite pelle ou n'emplissez qu'à moitié une grande pelle. Pour de la neige tassée, employez une pelle de jardin.
5. Pour empêcher la neige de coller sur la pelle, appliquez-y un corps gras ou une couche épaisse de polish pour voiture.

Au jardin
La neige, qui est un bon isolant thermique, peut vous servir à protéger les plantes contre les gels répétés, qui sont la plus grande menace de l'hiver.
Empilez-la sur les parterres de plantes vivaces et la rocaille.
En fondant, la neige fournit non seulement de l'humidité, mais aussi un peu d'engrais sous forme de minéraux et de composés azotés dont elle s'est chargée en traversant l'atmosphère.
De temps en temps, pensez à secouer les branches des conifères et des arbustes.

HAUT

Taille au jardin

1. Les arbustes à floraison printanière (les lilas, le groseillier à fleurs, les spirées précoces, la viorne boule-de-neige, le weigelia et bien d'autres encore) possèdent déjà leur embryon de fleurs au début du printemps. Evitez de les tailler durant l'hiver au risque de réduire la floraison qui se prépare. Attendez leur déclin de début d'été pour procéder à une toilette qui vous permettra de leur rendre une belle forme. Avec la chaleur et les arrosages, les plantes taillées s'étoffent à nouveau très rapidement.
2. Les arbustes qui fleurissent l'été profitent de l'énergie printanière pour préparer le spectacle. C'est également le cas des plantes à feuillage décoratif, dont les pousses de l'année tirent profit d'une vigueur accrue qui renforce les coloris. Taillez en fin d'hiver pour favoriser l'apparition de nouvelles pousses.
3. Les plantes grimpantes sont soumises aux mêmes principes de taille. La glycine s'apparente, question taille, aux arbres fruitiers : certains de ses rameaux assurent l'extension de l'arbuste, tandis que d'autres garantissent la floraison. En fin d'hiver, supprimez les pousses très longues et réduisez les autres à 3 ou 4 yeux bien formés.
4. Parmi les rosiers, il faut distinguer ceux qui fleurissent en juin des variétés remontantes. Celles-ci reprennent leur floraison en fin d'été et ne doivent pas être taillées de la même manière. Chaque année, en mars-avril, débarrassez les rosiers remontants des quelques pousses de l'années précédente pour entretenir la vigueur de la charpente. Supprimez le vieux bois et les pousses qui naissent sous la greffe en les taillant près du pied.
Taillez à 10  cm les rameaux conservés, au-dessus d'un oil tourné vers l'extérieur de l'arbuste. Au cours de l'été, supprimez les roses fanées avant la formation des graines, sauf pour les variétés à fruits décoratifs.
En fin d'hiver, taillez, puis repalissez les rosiers grimpants remontants.

Les variétés non remontantes doivent être taillées après leur les rameaux qui fleuriront l'année suivante.
5. Taillez les clématites à grandes fleurs après leur floraison, à l'exception de celles qui fleurissent l'été sur le bois de l'année : vous les rabattrez sévèrement en fin d'hiver.

HAUT

Tuyaux, tuyauterie

Tuyau d'arrosage
1. Réparez temporairement une fuite de votre tuyau d'arrosage en fichant un pique-olive en bois dans le trou. Brisez-le pour qu'il affleure la surface du tuyau une fois placé. Enveloppez cette portion du tuyau avec du ruban adhésif étanche, en débordant de part et d'autre de la fuite. Tendez bien le ruban à l'endroit du trou, un peu moins en vous éloignant pour conserver la flexibilité du tuyau. Le bois, en absorbant l'eau, gonflera et obturera le trou.
2. Ne suspendez jamais votre tuyau d'arrosage à un clou : il se déforme et, peu à peu, se craquelle et se fend. A défaut d'enrouleur automatique, accrochez une vieille jante de roue de voiture au mur de votre garage ou à celui de la cabane à outils. Elle servira d'enrouleur.

Tuyauterie bruyante
1. Si un tuyau vibre le long d'une poutre ou contre un pan de mur, placez des tampons de feutre ou de caoutchouc entre les deux et fixez le tuyau au support avec des pattes métalliques en forme de U.
2. Si vous entendez un bruit métallique dans le lave-linge ou dans le lave-vaisselle, inspectez le tambour et le fond de la cuve : il y a certainement des pièces de monnaie ou une petite cuillère qui s'y promènent.
3. Si des siphons émettent des gargouillements au moment du vidage, les sorties d'évacuation sont partiellement colmatées : traitez-les toutes avec un déboucheur. Si le bruit est le même depuis l'origine, il est dû à une mauvaise disposition des tuyaux : installez une prise d'air avec clapet anti-retour au point le plus haut de l'installation.
4. A l'ouverture et à la fermeture d'un robinet, toute la tuyauterie vibre et produit des sons martelés ? ce sont des ''coups de bélier'' dus à une mauvaise configuration de l'installation. Remplacez une portion de tuyau rigide par un tuyau souple armé.

Tuyau gelé
Vos tuyaux ont éclaté sous l'effet du gel ? Ne les dégelez pas avant d'avoir colmaté les parties endommagées.
1. Réparez une petite fuite dans un tuyau d'évacuation en l'enveloppant dans plusieurs couches de chatterton ou de ruban adhésif souple.
2. Pour un tuyau d'évacuation, faites un ''pansement'' avec une bande de caoutchouc coupée dans une vieille chambre à air. Couvrez-le avec un manchon de métal fabriqué avec une boîte de conserve ouverte des 2 côtés et coupée dans le sens de la longueur. Fixez et serrez l'ensemble avec des colliers à vis.
3. Sur un tuyau d'arrivée, les fuites apparaissent au niveau des soudures. Faites fondre la glace localement avec un sèche-cheveux. Séchez avec de l'alcool, puis enrobez la partie qui a éclaté avec du mastic époxy (à 2 composants) ou en faisant un bandage avec du tissu en fibres de verre imprégné de résine de polyester (avec durcisseur). Appliquez plusieurs couches successivement.

Dégel
Après avoir réparé les endroits abîmés, ouvrez le robinet le plus près de la zone qui a gelé, puis laissez fondre la glace.
1. Si le tuyau est en métal, dégelez-le lentement en utilisant une lampe à souder, un sèche-cheveux, un décapeur thermique ou un radiateur électrique. Commencez toujours près du robinet ouvert et allez peu à peu vers la partie gelée. Ne laissez jamais le tuyau devenir trop chaud au toucher : il risque d'exploser si l'eau se met à bouillir. Contrôler au fur et à mesure.
2. Si le tuyau se trouve à l'intérieur d'un mur, faites chauffer le mur avec une lampe à rayons infrarouges placée de 15 à 20 cm du mur.
3. Pour un tuyau en plastique, n'utilisez pas de flamme ni de chaleur trop forte. Prenez votre temps et contentez-vous de votre sèche-cheveux; ou entourez-le de serviettes ou de chiffons et versez-y de l'eau bouillante.

Retour vers menu Astuces HAUT Astuce suivante

 

 

| Accueil | Plan du site | Administration | Contact | Copyright © IPA Genève 2001 - ® Tous droits réservés. Dernière mise à jour le 03.07.2018